العربية |   Français | English

Les crimes atroces perpétrés contre les musulmans Rohingha en Birmanie sont similaires selon le droit pénal international à ceux de daech et d’al qaïda

Makkah :

La Ligue Islamique Mondiale déclare par le présent communiqué que les agressions barbares et l’extermination de masse auxquels sont soumis les musulmans Rohingha en Birmanie sous les yeux du monde entier sont une honte pour l’humanité et tournent le dos à tous ses principes éthiques et à son système mondial. Ce sordide épisode de l’histoire humaine et mondiale témoigne de l’ampleur du refus de mettre un terme aux carnages de haine et de rancœur dépourvus de l’humanité apparente et diffusant, en toute fierté et audace, les pires images de crime dans le monde.

La Ligue souligne que les crimes perpétrés par les éléments terroristes de Birmanie à l’encontre de la minorité musulmane sont la pire manifestation d’un terrorisme sanglant et barbare qui n’a rien à envier à celui de daech ou d’al qaïda. Elle insiste sur le fait que le silence sur de telles atrocités est de nature à encourager la vision négative à l’égard du devoir qui incombe à la communauté internationale dans la globalité de son effort et sa justice dans la lutte contre le terrorisme et sa totale éradication.

Le communiqué attire l’attention sur le fait qu’aucune conscience saine ne peut ignorer, ne serait-ce qu’un instant, les graves exactions des éléments terroristes de Birmanie sans les combattre et faire tout ce qui est en son pouvoir afin d’apporter une protection immédiate aux civils et présenter les terroristes devant la justice, la solution à ce problème devant passer par les voies locales et internationales.

La Ligue rappelle que la paix mondiale sera mise à l’épreuve si de tels crimes et exterminations de masse se répètent jour après jour sans effort pour les arrêter ou en juger les auteurs. Une catastrophe de cette ampleur est de nature à créer une contre-réaction de haine, de terrorisme et de violence dans ces régions sous la forme de nouveaux disciples aisément endoctrinables par un terrorisme qui sait profiter des environnements de conflits et d’instabilité en cherchant à enflammer la ferveur religieuse au profit de son agenda criminel.

La Ligue appelle donc la communauté internationale à prendre une décision ferme et efficace afin de mettre un terme aux tueries barbares de Birmanie avec la même fermeté et efficacité qui la mena à combattre daech et al qaïda, et ce, pour que notre monde vive en paix, sous l’ombre de la justice et afin que le crime organisé de ce registre se heurte toujours à une forte et efficace volonté mondiale.

En fonction de l’acceptation dominante du concept de « terrorisme » (selon le droit pénal international chargé de défendre la paix, la justice et la civilisation) qui le définit comme : l’usage de moyens permettant d’effrayer ou de terrifier dans le but d’atteindre des objectifs illégitimes : politiques, religieux, idéologiques ou ethniques ; les constituants de base de ce concept sont réunis dans les crimes atroces de Birmanie, et ce, de par l’emploi de la force, de la coordination, de l’organisation, de l’état de frayeur et de peur qui en résulte et de la volonté de concrétiser des buts illégitimes, loin des intérêts individuels et publiques.

La Ligue déclare qu’il est nécessaire que toute exaction individuelle, quel qu’en soit l’auteur, soit traitée en fonction des lois du pays gouvernant et qu’elle ne soit pas ignorée pour ensuite laisser place à une armée barbare militairement soutenue contre une minorité d’innocents sur une toile de fond de rancune religieuse et politique.

D’après les informations obtenues par la Ligue, ces crimes s’élèvent, depuis le 3/12/1438H (25/8/2017G), à un nombre de 6334 personnes tuées, 8349 blessés, 500 femmes violées, 103 villages détruits, 23250 habitations brulées, 335000 personnes sinistrées sans toit, ni patrie, ni biens, 24166 familles et 145000 personnes réfugiées au Bengladesh, 190000 personnes attendant aux frontières, 250 mosquées et 80 écoles détruites, le reste ayant été fermé par les oppresseurs.

La Ligue, dans sa dimension humaine et éthique, condamne ces crimes ainsi que le silence de la communauté internationale à leur égard, bien que cette dernière a décrit cette minorité comme la plus persécutée au monde.

La Ligue insiste sur le fait qu’elle refuse tout acte qui prendrait les libertés légitimes pour cible, que ses victimes soient musulmanes ou non. Elle n’a de cesse de condamner les actes hostiles aux différents courants religieux ou idéologiques et fait valoir son droit légal et pacifique dans de nombreux pays de par le monde.

La Ligue salut le rôle joué par le Royaume d’Arabie Saoudite dans la crise que vivent les Rohingha en leur apportant son soutien dans les différentes sphères internationales comme au Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies, en leur accordant une somme de cinq millions de dollars à travers différents programmes sanitaires et éducatifs, en leur ouvrant ses portes depuis 1948, leur nombre s’élevant aujourd’hui à 300,000 personnes, et en réclamant des Nations-Unies la condamnation des crimes permanents perpétrés à l’encontre des Rohingha dans la lignée de ce à quoi aspire la conscience humaine comme lutte continue et efficace pour contre les carnages terroristes.

Les crimes atroces perpétrés contre les musulmans Rohingha en Birmanie sont similaires selon le droit pénal international à ceux de daech et d’al qaïda

La Ligue Islamique Mondiale condamne les deux attentats suicides à Maiduguri,au nord est du Nigeria, et l'attaque du véhicule sur les piétons dans la ville espagnole de Barcelone.

 

La Mecque, Le 17 Août 2017.

La Ligue Islamique Mondiale a fermement condamné les deux attentats suicides qui se sont produits au nord est du Nigeria et l'attaque du véhicule qui a visé plusieurs dizaines de piétons dans la ville de Barcelone, en Espagne, acte qui a causé plusieurs dizaines de morts et de nombreux blessés.

Le Secrétaire Général de la Ligue Islamique  Mondiale, Dr. Cheikh Mohammad Ibn Abdulkarim Alissa a affirmé -dans un communiqué qu'il a publié à cet égard- que ces crimes odieux traduisent parfaitement l'image barbare du terrorisme si regrettable, dans son modèle de haine abominable pour la paix et la coexistence.

Son Excellence Dr. Alissa a souligné que ces attentats terroristes qui ont eu lieu au Nigeria et l'attaque des piétons à Barcelone (Espagne) reflète le visage vraiment laid du terrorisme qui a outrepassé les différentes formes de l'extrémisme, du mal et de la haine et qui désespérément travaille  à créer la division entre les gens.

Enfin, Son Excellence Dr. Alissa a appelé les dirigeants du monde entier, le Conseil de sécurité et les organisations internationales à faire preuve de nouveaux efforts et de solidarité pour éliminer le fléau du terrorisme du monde ; enfin il a exprimé ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

 

La LIM apprécie les efforts du Serviteur des Deux Saintes Mosquées concernant la Mosquée AlAqsa.
Dr. Al-Issa: Le Royaume sous la direction du Serviteur des Deux Saintes Mosquées est une sécurité car il protège les intérêts et les causes de la Oumma islamique.

La Sainte Mecque :

La Ligue Islamique Mondiale a apprécié la déclaration émanant le Cabinet royale sur les événements de la Sainte Mosquée d'Al-Aqsa, qui traduit parfaitement la volonté du Serviteur des Deux Saintes Mosquées, de défendre le droit légitime de cette cause, en particulier, et de façon générale, son soutien continu pour les causes justes et la paix, ceci reflète également  l’importante responsabilité islamique qui incombe au roi en tant que Serviteur des deux Saintes Mosquées et gardien des intérêts de la Oumma.

Ceci conformément au communiqué émis par le Secrétaire Général de la Ligue Islamique Mondiale, le Cheikh et Docteur Mohammad bin AbdoulKarim Al Issa, dans lequel il souligna le fait que le Royaume d’Arabie Saoudite, sous la direction du Serviteur des Deux Saintes Mosquées reste, par l’Aide d’ALLAH, le refuge sûr et l’oeil attentif aux grandes causes de la communauté musulmane, surtout en ce qui concerne la cause palestinienne et la Noble Mosquée d’Al Aqsa. Le Secrétaire Général souligna que le communiqué émis à ce sujet est une preuve de l’implication du Royaume par les actes avant les paroles, mettant cette cause en tête de ses préoccupations et priorités, tout comme le succès des efforts fournis par le Serviteur des Deux Saintes Mosquées à cet égard prouve son haut rang et sa grande influence au niveau mondial, puisse ALLAH lui accorder Son Aide.

La LIM apprécie les efforts du Serviteur des Deux Saintes Mosquées concernant la Mosquée AlAqsa, il protège les intérêts de la Oumma

Makkah :
 
La Ligue Islamique Mondiale et l’Organisation des Savants Musulmans qui lui est rattachée ont condamné la fermeture de la Mosquées Al Aqsa devant les fidèles par les forces d’occupation israéliennes.

 


Le communiqué qu’elle a émis à ce sujet souligne le fait qu’une telle action porte atteinte à la sainteté de la Mosquée Al Aqsa ainsi qu’au sentiment islamique général et qu’elle vise les libertés religieuses légitimes.
Ce communiqué considère que cette action entrave les efforts de paix. Il appelle tous les organismes, organisations et commissions  internationales compétentes à prendre fermement en compte ce défi risqué. Et que toutes les excuses sont au-delà de l'appréciation de chaque défenseur neutre et pacifique vis-à-vis de cette action risquée.

 

La Ligue lance un programme mondial sur les valeurs communes
 
Le bureau de la Ligue Islamique Mondiale en Afrique du Sud a accueilli une réunion ayant pour invités le Secrétaire du Premier Ministre, un certains nombre de responsables gouvernementaux de différentes institutions et plusieurs représentants religieux parmi lesquels vingt grands prêtres du pays.
 
Ceci afin de discuter d’un programme axé sur les valeurs et des principes communs aux différentes religions, cultures et civilisations intitulé “Le retour à nos fondements” et visant à faire face à la corruption des mœurs et des idées présentes à notre époque en totale opposition avec la nature originelle de l’Homme.
La réunion a décidé que la Ligue présidera les tâches de ce projet. Le premier symposium de ce programme se tiendra ce mois-ci ; Plus de 1000 fidèles de diverses religions ainsi que des groupes gouvernementaux et civiques y participeront. Le projet aura une dimension mondiale qui établira hardiment le concept du retour aux valeurs morales partagées.

La Ligue lance un programme mondial sur les valeurs communes

La Ligue Islamique mondiale exprime son soutien total à la décision de rompre les relations avec le Qatar

La Ligue Islamique mondiale: La décision de rompre les liens avec le Qatar est conforme à la législation islamique et à la logique aux vues des  pratiques qataries.

Les décisions prises par le Royaume et ses Etats frères ont pour but de  trouver des mesures nécessaires pour protéger leur sécurité, leur stabilité et pour vaincre le mal

Maintenant que le terrorisme a trouvé à Doha aide et soutien.

Les valeurs islamiques, humaines, les lois et les normes internationales interdisent d'interférer dans les affaires des Etats, et pire encore de chercher à déstabiliser leur sécurité et leur stabilité.

MAKKAH ALMOUKARAMAH :

La Ligue Islamique mondiale a exprimé son soutien total à la décision prise par le Royaume d’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, Le Bahreïn, l'Egypte, le Yémen et le gouvernement libyen intérimaire, pour rompre leurs relations avec le Qatar.

En précisant que cette mesure est conforme aux exigences juridiques, logiques face aux pratiques qui visent à porter atteinte à la sécurité et à la stabilité des États de la région, par l'aide et le soutien apporté par le Qatar aux organisations et groupes terroristes, de plus par l’ingérence dans les affaires des Etats de la région et l'impact sur l'unité de leur peuple et de leur fraternité.

Le communiqué de la Ligue a expliqué que : Les soutiens du terrorisme sont convoités après avoirété combattu  et en dénonçant leurs pratiques criminelles par la manipulation des jeunes et de  leur ferveur religieuse au profit des idées extrémistes, jusqu’à trouver un environnement favorable. D’autant que  le terrorisme n'a pas pu trouver de plate-forme à partir de laquelle il a pu transmettre ses messages autre que ce lieu d’hébergement dangereux, qui n'a fourni aucun effort pour analyser toutes ses potentialités, au point de mettre ses médias au service des terroristes et de leurs pratiques suspectes.

Rien n’est plus inquiétant que des terroristes puissenttrouver la protection et les soins d’un Etat.

En examinant les codes criminels des organisations terroristes tellesDaesh et Al-Qaïda, nous constatons qu'elles sont le résultat d’organisations et groupes tels que les« Frères musulmans ». Depuis que ce groupe a développé son idéologie et ses fondements vers la radicalisation au nom de la religion, à travers le soi-disant « islam politique », pour empiéter dansla vision pacifiste du musulman de la religion au point de la dénaturer et pour certains de commettre des crimes grave.

La Ligue sait parfaitement, que le monde musulman a vécu à travers son histoire sans cette utilisation de l’islam au profit de la politique, comme cela est le cas du terrorisme, de l’ingérence dans les affaires des Etats et d'infiltrer l'esprit de leurs enfants et en influent négativement sur leur sérénité, leurs engagements, leurs obligations régionales et internationales.

Les organisations et groupes terroristes ont transmis les théories de l’extrémisme religieux  dans de nombreux pays dont les effets ne dépassaient pas les écrits et l'expression abstraite de leurs points de vue. Seulement ces organisations et groupes sont devenus actifs, alimentées par d’autres des idées extrémistes, elles veulent amener tout le monde à accepter ses concepts égarés selon une action politique fébrile, reposantsur l’affrontement et la violence, et assurent à  Daech et à Al-Qaida le soutien de jeunes naïfs qui ont été induits en erreur, et trompés par ces idées, dont les méfaitsont touché les communautés musulmanes dans certains Pays à travers le monde, via leur mouvements suspects et soutenus pour leurrer  leurs jeunes.

L’histoire témoigne qu’aucune religion lorsqu’elle est utilisée politiquement, n’a pour autre résultat que de propager l’insécurité, l’instabilité, l’ingérence dans les affaires et les libertés des Etats et des peuples, aussi que la violation des valeurs et le non-respect des accords.

Sachant que ces mesures ont été prises par le Royaume d'Arabie Saoudite et ses pays frères arabes et islamiques visent à trouver les mesures adéquates pour maintenir leur sécurité, leur stabilité et pour vaincre le mal.

Tout esprit clairvoyant peut se rendre compte que les Etats par leur histoire exemplaire dans le respect des pays voisins, de la fraternité, de l'amitié, de la modération et de la paix, ont  pris cette décision, par obligation pour se protéger contre les dangers de l'extrémisme et du terrorisme, sachant que le Royaume d'Arabie Saoudite, en tant que représentant des musulmans, gérant leur Lieux Saints, envoie un message pour tous que l’islam est innocent de toutes ces idées extrémistes, ainsi que leurs protecteurs et financiers, que le fléau de la violence et le terrorisme dont tout le monde subit la violence.

La Ligue a conclu sa déclaration en disant que les valeurs islamiques, humaines, les lois et les normes internationales interdisent de s’ingérer dans les affaires des Etats, et pire encore de remettre en cause sa sécurité et sa stabilité, en hébergeant, en soutenant des organisations et des groupes extrémistes, en propageant médiatiquement ses plans.

La Ligue Islamique mondiale

Pages