Le Secrétaire général de la Ligue islamique mondiale condamne le meurtre de fidèles en Nouvelle-Zélande

La barbarie de cet acte terroriste reflète l'une des formes les plus odieuses d'incitation à la haine tout aussi comparable aux actes sanguinaires de Daesh et d'Al-Qaïda.

La Mecque :
La Ligue islamique mondiale a exprimé sa profonde douleur et sa totale condamnation de l'attentat  terroriste qui a coûté la vie à des dizaines de personnes et qui a fait de nombreux blessés dans des mosquées en Nouvelle-Zélande. Cela reflète clairement l’une des pires formes d’incitation à la haine et à l’animosité dans un monde qui a grand besoin de se lier autour des valeurs d’amour, d’harmonie et de paix.
Le Secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, Président du Conseil d'administration de l'Organisation mondiale des savants musulmans, cheikh D. Mohammad bin Abdulkarim Alissa, a déclaré que cet acte barbare est similaire aux pires actes sanguinaires commis par Daesh et Al-Qaïda. La Ligue insiste toujours sur l’importance de la lutte contre l’extrémisme et l’islamophobie ; notamment en appelant à des législations qui doivent être adoptée pour prévenir toute forme d'incitation à la haine, y compris toutes les formes de mépris proférées à l'encontre de toute religion ou de quelque appartenance ethnique que ce soit.

La déclaration du Secrétaire Général a mis en garde contre de tels actes de terrorisme, dans toutes leurs lâchetés, car  pourraient encouragerd'autres actes en cas d'absence de législations préventives, qui ne promeuvent pas les valeurs humaines et morales chez les jeunes générations. Il a souligné la nécessité de réglementer les libertés avec des cadres législatifs et moraux qui empêcheraient de glisser vers des idéologies qui génèrent de telles atrocités, commises avec audace, au mépris total de toutes les valeurs morales et au prix de vies innocentes. Le haut degré d’extrémisme intellectuel des auteurs de ces actes témoigne de leur indifférence à l'égard des conséquences de leur crime, tant ils sont épris de haine et de rancœur.
 
Le Secrétaire général de la Ligue islamique mondial a confirmé sa confiance dans le gouvernement néo-zélandais pour traduire en justice les auteurs de ce crime en tant que terroristes et pour engager des poursuites contre l’entité terroriste à laquelle ils appartiennent. Toutes les garanties doivent être mises en place pour empêcher que des événements similaires ne se produisent. Dr. Alissa implore le pardon et la miséricorde d’Allah le Tout-Puissant sur les défunts et un prompt rétablissement à tous les blessés.

Le Secrétaire général de la Ligue islamique mondiale condamne le meurtre de fidèles en Nouvelle-Zélande