العربية |   Français | English

L'Islam: message de paix et de modération

  Louange à ALLAH, prières et bénédictions sur notre Prophète Mohammad, sur sa famille et ses compagnons.

 Dans ces jours bénis à Mina, sur son sol sacré, les invités de la Ligue Islamique Mondiale se sont réunis au cours de ce Pèlerinage de l'année 1437H (2016G) parmi les grandes personnalités islamiques avec la participation de l'Organisation Islamique Mondiale des Savants Musulmans. Ils discutèrent les thèmes de cette conférence intitulée: "L'Islam: Message de paix et de modération" dans le cadre de leurs responsabilités et participations dans l'action islamique.<--break->

 Au début de la conférence, son Excellence le Secrétaire Général de la Ligue Islamique Mondiale, le Président du conseil d'administration de l'Organisation Islamique des Savants Musulmans et président de son Congrès, le Cheikh et Docteur Mohammed ben Abdoul Karim Al Issa pris la parole à l'ouverture de cette conférence et mis l'accent sur l'importance de la fraternité, de la solidarité islamique et de la nécessité de traduire le message universel et pacifique de l'islam dans les œuvres et la bonne conduite à nous tous, en tant qu'individus et au niveau des institutions.

 Son Excellence indiqua que le Pèlerinage comportait, dans son fondement, diverses leçons. Parmi elles, l'importance d'unifier les rangs et les opinions sous le seul emblème de l'Islam de façon à contrer la division et les conflits néfastes tout en œuvrant pour dépasser les slogans, les concepts et les descriptions limitées qui ne font que diviser et créer des tensions.

 Le Secrétaire Général mis également l'accent sur le fait que l'immunité de la communauté musulmane pouvait être renforcée par son unité et son harmonie et que les savants avaient la responsabilité de prévenir contre les dangers des classificateurs, de l'écartement des autres et de l'éloignement de tout ce qui pouvait conduire à l'extrémisme. Enfin, le Secrétaire Général demanda aux participants de présenter leurs thèmes scientifiques et à la fin des débats et des discussions, il a été décidé ce qui suit:

 Premièrement:

 Louer les efforts et les excellents services offerts aux pèlerins qui leur permettent d'accomplir leurs rites en toute facilité, tranquillité et sécurité.

 Après avoir loué ALLAH pour Ses bienfaits et faveurs, les participants exprimèrent leur gratitude au Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi Salmane ben AbdilAziz Al Saoud pour tous ses grands services islamiques rendus aux Deux Saintes Mosquées.

 Deuxièmement:

 Les participants au congrès affirmèrent que le message de l'Islam est un message universel, faisant appel à la paix, à la coexistence et la coopération humaine avec tous et que ce message comportait dans son fondement les valeurs de tolérance ainsi que les concepts nobles de la création de l'Homme et du fait qu'il ai été honoré par ALLAH tout en rappelant l'incitation de la Charia à bien traiter toutes les créatures de cette terre.

 Troisièmement:

Les participants exprimèrent leur accord total avec le contenu du discours prononcé par son Excellence le Secrétaire Général de la Ligue Islamique Mondiale lors de la réception organisée au palais Royal de Mina où il a mis l'accent sur le fait que l'Islam mettait en garde contre tout slogan, emblème ou adjectif autre que l'Islam lui-même et que lorsqu'on limitait la Sounna de l'Islam et on la réduisait a des groupes, des appartenances, des écoles ou des personnes ont réduisait ainsi l'Islam rassembleur à des concepts définis et des idées limitées, ce qui peut constituer une brèche d’où s'infiltrent les intérêts et les désirs.

 Le devoir de la Ligue Islamique Mondiale a cet égard est d'éveiller les consciences et d'inciter à libérer les esprits à la lumière du Coran et de la Sounna.

 Quatrièmement:

Les participants a la conférence mirent en garde contre toute alliance qui pouvait diviser l'unité des musulmans et disperser leurs rangs et qui pouvait être contraire au message de paix et de modération de l'Islam attirant l'attention sur le fait que l'histoire de l'Islam n'a jamais enregistré d'alliance pour écarter certains musulmans. Le fait d'adhérer à ce genre d'alliance constitue un phénomène sans précédent qui entraine des conséquences néfastes pour les musulmans et l'Islam.

La classification de l'Islam est l'étincelle qui attisera les feux de l'extrémisme dans le discours des extrémistes. La sagesse de l'Islam et la science de nos savants et la conscience de ses prêcheurs et penseurs ont déjà mis en garde contre de tels desseins.

 Puis ceux qui ont été accusés d'écarter les écoles et les tendances scientifiques islamiques des gens de la Souna et du Consensus sont ceux précisément qui ont bien accueilli ces écoles et ces tendances dans leurs institutions académiques afin de contribuer à enseigner leur cursus juridiques et à discuter leurs thèses scientifiques. Du fait que quelques institutions ou quelques individus aient été opposés à ce processus ne représente  qu'une minorité et n'est qu'un phénomène mineur.

 Le Congrès affirma que tout discours contraire aux règles de la bonne conduite scientifique ou qui comportait des propos tendant à écarter les autres ne représentait pas la Ligue Islamique Mondiale et ne l'affectait pas.

 Les participants au congrès appelèrent les savants et les prêcheurs pour qu'ils soient plus prêts à accepter les idées des autres et à être plus tolérants envers les autres ce qui pourra enrichir le dialogue. Les participants au congrès mirent en garde contre quelques écritures historiques de personnes inconnues qui n'ont pas assez de connaissances dans ce domaine et qui commettent des erreurs tout à fait contraires à la Charia et à la vérité. Ces écrivains endossent cette responsabilité.

 Le jugement et l'évaluation des savants de l'Islam, de ses prêcheurs, penseurs et institutions se fait à travers leurs ouvrages et à travers leurs discours. En cas d'amalgame dans le contenu de ces ouvrages, ce sont ces écrivains et ces savants qui endossent la responsabilité car ils sont les héritiers de leur science, conformément à la méthodologie de l'Islam qui consiste à bien vérifier les sources tout en prenant en considération le fait que certains gens dans le domaines des écritures et celui des sciences de la Charia ne représentent qu'eux-mêmes. Nul est infaillible sauf les Prophètes et les Messagers d'ALLAH dans leurs œuvres de transmission du Message divin.

 Cinquièmement:

 Les participants au congrès affirmèrent que certaines de nos écoles scientifiques ne sont autres que des cursus de description et ne peuvent en aucun cas être considérées comme une alternative à l'Islam et à son aspect rassembleur. L'élargissement de ses tendances accentue les amalgames à leur égard a par la concurrence qu'elles engendrent à l'égard de l'Islam lui-même.

 Les participants au congrès affirmèrent que les composants de la communauté n'ont pas besoin de ces tendances inutiles dans le domaine de la religion qui ne peuvent être assimilées que par les spécialistes. Les musulmans ne sont pas tenus de connaitre ces détails compliqués et controversés qui contribuent à nuire à l'image de la religion et à affecter la foi naturelle des musulmans, leur unité et leur harmonie.

 Sixièmement:

 Les participants à ce congrès mirent en garde contre le fait de contrarier la bonne méthodologie de prêche, de dialogue et de conseil e de s'opposer aux articles tendant à diviser les musulmans du droit chemin ou à attiser les conflits entre eux. Ce qui est demandé c'est d'arrêter ces fauteurs de trouble qui encouragent les ignorants et les faibles d'esprit à adopter une conduite extrémiste à travers des actes irresponsables.

 La liberté adoptée par la Charia suppose également l'existence d'un système qui les protège contre le dénigrements de la religion et la propagation des faux enseignements et des troubles. A cet égard, les participants mirent en garde contre le danger que représente le discours d'incitation à la haine dans la mesure où il est normalement censé chercher le bonheur pour tout le monde et dans la mesure où son prêche est en harmonie avec  ce qu'ALLAH à dit dans ce sens (traduction rapprochée du sens):

 "C'est par quelque miséricorde de ton Seigneur que tu a été si doux à leur égard.

Et si tu était dur au cœur dur, ils se seraient éloigné de ton entourage."

 Aussi quand ALLAH dit (sens rapproché du sens):

 "ALLAH ne vous interdit pas d'être bons et justes envers ceux qui ne vous ont pas combattu pour votre religion et ne vous ont pas sorti de vos demeures.

Certes ALLAH aime les justes."

 

Le Prophète (qu'ALLAH prie sur lui et le salue) dit aussi:

 "Vous ne parviendrez pas à satisfaire les gens par vos richesses.

Que vos visages et vos bons comportements le fasse donc."

 L'Islam ne s'est propagé que grâce à la justice, la miséricorde, la bonne parole, le bon exemple, la libération des esprits et l'unité des cœurs.

 Septièmement:

 Les gens de science sont les plus aptes à comprendre et à assimiler les règles d'ALLAH dans Sa création qui engendrent la pluralité et la diversité tout en croyant à la coexistence avec tout le monde. Celui qui refuse ou s'oppose à cette règle universelle n'est autre qu'un ignorant et un égaré.

 Huitièmement:

 Les participants au congrès affirment que le terrorisme n'a ni religion ni patrie et qu'il n'a aucun lien avec les écoles et cursus islamiques dans toute leur diversité et pluralisme. Le terrorisme est une tendance de débauche qui a considéré tous ceux qui s'opposaient à elle comme des mécréants. C'est la continuité de la méthodologie égarée de leurs prédécesseurs.

 Le congrès loua les voix justes et équitables parmi les non-musulmans qui se sont exprimé en affirmant que le terrorisme est une tendance criminelle qui n'a aucun lien avec une religion ou un pays et que l'Islam est innocent et que l'extrémisme est une tendance éphémère adoptée par certains adeptes de toutes les religions, tout en louant plus particulièrement la prise de position juste et équitable du vatican après les derniers attentats terroristes perpétrés en europe.

 Les participants au congrès insistèrent sur l'importance pour les prédicateurs d'être vigilant quant aux slogans qui suscitent les passions, avec la nécessite d'apporter des solutions aux problématiques et aux événements avec sagesse et science et non pas avec ignorance et précipitation et qu'elles soient traitées  avec jurisprudence en fonction des priorités et des finalité  et aussi que cela ne soit fait que par les autorités désignées par la Chari'a.

 Neuvièmement:

 Les participants au congrès ont insisté sur le fait qu'aussi vrai que la préparation militaire est importante pour lutter contre le terrorisme et à ceux qui s'y adonnent, n'en demeure pas moins qu'il faut aussi se préparer pour lutter idéologiquement contre ces messages d'égarement, en soulignant  à ce titre l'initiative du Royaume d'Arabie Saoudite par la création du "Centre International de lutte contre le terrorisme" ainsi que l'appel historique à "l'Alliance Militaire Islamique" pour la coordination entre les Pays afin de le combattre de façon opérationnelle, idéologique et médiatique, avec une uniformisation des efforts pour éradiquer son développement.

 Tout comme les participants au congrès ont vanté l'Alliance Internationale pour combattre le terrorisme, le fanatisme et l'extrémisme avec un contribution Islamique efficiente du Royaume d'Arabie Saoudite dans la mesure où il est une référence dans le monde islamique de par sa qualité d'être l'axe du commandement et le berceau des Lieux Saints a leur service et leur protection qui n'est autre qu'une véritable rempart contre le terrorisme qui est un ennemi commun a tous, d’où la nécessité de le contrecarrer avec tous les moyens possibles. 

 Dixièmement:

 La Ligue Islamique Mondiale et l’Organisation Mondiale des Savants Musulmans ont exprimé leur grande inquiétude au sujet de la loi adoptée par le congrès américain sous le nom de “loi de justice contre les pays soutenant le terrorisme”, et ce, en totale opposition avec la charte des nations-unies, les principes de droit international, les fondements des relations internationales basées sur les principes d’égalité en termes de souveraineté, d’immunité des états, de respect commun et de non-imposition par aucun pays a l’encontre d’un autre de lois propres a ses affaires intérieures.

Le Secrétaire Général de la Ligue, Président du Conseil d’administration de l’Organisation des Savants Musulmans et Vice-président de sa Conférence, le Cheikh Mohammad bin AbdoulKarim Al Issa souligna le fait que l’émission de ce genre de loi est de nature a menacer la stabilité de l’ordre mondial, a établir l’ombre du doute sur les interactions internationales sans compter ce qui pourrait s’ensuivre comme méfaits économiques au niveau mondial ainsi que de conséquences néfastes diverses, ce qui lui donne un dangereux caractère sans précédent au niveau des relations entre les pays.

 Son Excellence exprima également son souhait, au nom de la Ligue Islamique Mondiale et de l’Organisation Internationale des Savants Musulmans, que les autorités juridiques américaines ne ratifient pas cette loi de nature a ouvrir la porte a d’autres pays qui souhaiteraient faire passer des lois similaires, ce qui aura un impact négatif sur les efforts internationaux de lutte contre le terrorisme et s’oppose de manière claire aux principes internationaux fondés sur l’égalité et l’immunité souveraines des états qui étaient jusqu’alors la base de toutes les interactions internationales depuis la fondation des nations-unies, et aura un effet négatif sur les transactions internationales.

 Cette loi porte en son sein les prémices du chao, de  l’instabilité des relations entre les états, ce qui fera retourner l’ordre mondial en arrière et formera une nouvelle occasion pour le terrorisme assiégé idéologiquement afin de séduire plus de gens par ses objectifs.

 Onzièmement:

 Les participants ont condamné les déclarations de certains responsables et théoriciens iraniens qui ont prétendu vouloir s'ingérence dans la gestion du Pèlerinage comme à leur habitude, selon leur rite annuel, incapables de s'élever aux nobles principes de l'Islam, mais qui ne génèrent plutôt que la division des rangs des musulmans et leur volonté de casser leur unité et les éloigner de leur slogan pour les attirer vers des appels étrangers qui divisent et ne regroupent pas, qui éloignent et ne rapprochent pas, qui génèrent de l'animosité, sèment le trouble, et personne qui été influencé par cette politique de division sans qu'il ne l'ai regretté totalement son nom est associé a la notion de conflit, d'en augmenter les tensions et le terrorisme. De telle conduites ne font que l'enfoncer toujours plus dans son égarement historique et son enlisement.

Publié a Mina, le 12 Dhou-l-Hijja 1437.

 See in English and Arabic