العربية   Français  English

DECOUVRIR L'ISLAM

Dr. Munqidh Assaquâr

  Introduction

 Louange à Dieu! Que Sa Paix et Son Salut soient sur tous Ses messagers.

           Toutes les religions célestes, révélées à tous les prophètes et tous les messagers divins, sont semblables. Dieu a envoyé aux hommes Ses apôtres et leur a confié le Livre, l'essence de leurs missions est, également, la même. Ils ont, tous, appelé leurs contemporains – et, à travers eux, les générations futures – au monothéisme, à l’adoration du Dieu Unique, à l'attachement aux vertus morales et à la conduite exemplaire.<--break->

           Lorsque le Tout Miséricordieux chargea Mohammed (B.S.D.L)[1] de Sa mission, IL lui donna les mêmes prescriptions que celles qu'IL avait édictées à ses autres frères qui l'ont devancé. IL lui ordonna d'adresser ses prêches à tous les hommes, sans exception. IL a décidé que la religion que le dernier de Ses envoyés divulguera sera celle de l'Humanité entière. Elle est la synthèse de toutes les révélations antérieures, son avènement marqua l'apothéose du bienfait général. Aussi, le Maître Suprême l'a-t-IL dotée de caractéristiques particulières qui, dans le passé et à présent, ont facilité et facilitent encore sa propagation rapide de par le monde. L'Islam couvrela moitié de la planète. Des nations entières se sont empressées de s'y convertir quand leurs citoyens s'aperçurent de son accord avec la nature, sa concordance avec la raison, sa tolérance dans les relations et sa simplicité dans les convictions.

           Cependant le succès, réalisé par les Musulmans avec leur religion; incita certaines catégories de personnes à nuire à l'Islam. Aucune religion ou autre doctrine céleste n'a affronté les altérations, comme l'Islam. Une armada de penseurs ont participé à des campagnes de dénigrement contre cette religion. De nombreux intellectuels ont, volontairement, voulu lui faire du mal en dissimulant ses réalités et en lui collant des points négatifs, par calomnie et mensonge. D'autres l'ont mal compris et se sont très éloignés de ses vérités et de ses racines.

           Nous, Musulmans, nous reconnaissons notre responsabilité dans le mal, renié par notre religion et engendré par le comportement de certains de nos coreligionnaires. L'Islam se trouve de nos jours entre le marteau et l'enclume, le marteau de ses ennemis et l'enclume personnalisée par l'ignorance qui envahit une grande partie de nos frères, les Musulmans.

           En réalité, le devoir de toute personne, sage et intelligente, qui se propose de connaître telle ou telle religion, consiste à faire des investigations dans ses sources, loin des agissements de ses fidèles et des suspicions de ses adversaires. Si les adeptes d'une religion ou les membres d'un parti se trompent et penchent vers l'un des deux extrêmes de leurs convictions, l'homme sensé ne pourra attribuer et généraliser cette faute ou cet extrémisme à la religion ou parti en question. La déclaration d'un jugement à propos d'une organisation et, à plus forte raison, au sujet d'une religion, sera clamée, après une étude approfondie de son fond et non pas sur la conduite irresponsable ou fausse de certains de ses fidèles. C'est, justement, pour ces raisons qu'il est souhaitable de faire connaître l'Islam pur, tel qu'il a été révélé, sans avoir des idées préconçues, alourdies par les méchantes illusions de l'orientalisme et ses mensonges.

           Pour ce faire, nous ne pouvons trouver de meilleure introduction que la réflexion sur le dialogue qui s'est déroulé entre l'Archange Gabriel, le facteur céleste de la révélation – Que Dieu lui accorde Sa Bénédiction- et le destinataire terrestre de la dite révélation, Mohammed ibn Abdellah (B.S.D.L). La scène s'est passée dans la mosquée, en présence de croyants, afin de leur faire entendre les propos des deux interlocuteurs, concernant la nouvelle et jeune religion et en vue de la leur faire comprendre. Gabriel demanda à l'envoyé divin : « Ô Mohammed, parle-moi de l'Islam!» Il lui répondit : «L'Islam consiste à croire qu'il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah, que Mohammed est Son envoyé, à accomplir la prière, à s'acquitter de l'aumône annuelle obligatoire, à effectuer le jeûne durant le mois de Ramadan et à faire le pèlerinage annuel à La Mecque l'honorée si les moyens, physiques et matériels, du croyants le lui permettent.» «Cela est vrai!», lui dit-il. Omar ibn El-Khattâb a dit : «Nous étions surpris de voir l'homme l'interroger puis l'approuver.» «Parle-moi de la foi!» lui dit-il. «Avoir la foi, c'est croire en Dieu, Ses anges, Ses livres, Ses envoyés, au Jour Dernier et croire à la prédestination avec ses deux côtés, le bon et le mauvais.» lui répondit le messager. Il lui dit : «Ce que tu dis est vrai. Parle-moi de la perfection!» Mohammed lui répondit : «C'est le fait de glorifier Dieu, comme si tu le voyais, car même si tu ne LE vois pas, Lui te voit.[2]»

           Ce sont là et d'une façon générale, les grands principes de l'Islam. Y'a t-il des remontrances à leur adresser? Nous définirons, dans les pages qui suivront, ces bases essentielles et détaillerons les explications les concernant. Nous en dégagerons la portée morale et ferons ressortir la Sagesse divine dans la naissance de l'Islam et la foi dans les convictions qu'il a préconisées. Nous exposerons puis répondrons, avec minutie, aux bruits que répètent certaines gens qui accusent l'Islam de terrorisme, de religion qui cultive la haine, qui dégrade la femme et bloque ses élans. Nous dédierons notre réponse à ceux et celles qui désirent connaître l'Islam, dans ses fondements et ses principes.

           Notre essai vise à apprendre à autrui la Vérité qui nous a procuré la sérénité intérieure et qui a satisfait et tranquillisé nos esprits. Cet essai se veut être une invitation, une réflexion et une méditation sur les prescriptions de l'Islam puis une adhésion au groupe des croyants qui seront les bienheureux auprès de Dieu, tels qu'IL les a décrits : En vérité, ceux qui croient et font œuvres pies, ce sont les meilleurs êtres de la création. Auprès de leur Seigneur, leur rétribution sera les jardins d'Eden arrosés par les ruisseaux. Ils y séjourneront éternellement. Dieu sera satisfait d'eux et ils seront satisfaits de Lui. Voilà ce qui est réservé à celui qui redoute son Seigneur.﴿[3]

 Nous supplions le Tout Miséricordieux de faire de notre effort un travail qui Lui plaît, IL est Capable de réaliser ce voeu.




[1]) Bénédiction et Salut de Dieu sur Lui. (N.T)

[2]) Cité par El-Boukhârî sous le N° 50 et par Mouslim sous le N° 9.

[3]) Versets 7-8/ de la sourate d'El-Ba-ïnah

 

 

la Ligue Islamique Mondiale Nouvelles